Suite à la publication de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, les droits et la situation des personnes handicapées sont revenus au centre des politiques et des plaidoyers nationaux, européens et internationaux.

 

Des universitaires anglais ont identifié qu'il y avait plus d'un million de personnes handicapées en Europe vivant dans des institutions de plus de 30 places et près de 1,4 million dans une forme ou une autre de soins en établissement. (1)

Ce document présente les résultats d'un examen des sources nationales et internationales de données sur la situation de vie de 27 pays européens en 2019.

Bien qu'il y ait eu quelques changements, en particulier pour les enfants et en particulier dans les pays où les fonds structurels de l'UE avaient été utilisés, il y avait encore 1,4 million de personnes vivant dans des établissements de soins, dont beaucoup comptent encore plus de 30 personnes.

Les personnes ayant une déficience intellectuelle  étaient celles qui étaient les plus susceptibles d'être encore dans les services résidentiels. Certaines des raisons potentielles de ces résultats sont discutées dans ce document et de ce qui pourrait être nécessaire pour faire vraiment avancer la désinstitutionnalisation.

  • Les personnes handicapées ont les mêmes droits que tout le monde à vivre dans la communauté.

  • Ce document examine où vivent les personnes handicapées et comment cela a changé au fil du temps.

  • De nombreuses personnes handicapées vivent toujours dans des institutions et que le nombre n'a pas beaucoup changé depuis 2007.

  • Moins d'enfants vivent désormais en institution.

  • Les personnes handicapées mentales sont plus susceptibles de vivre encore dans des institutions et moins susceptibles de vivre et de participer à la communauté.

  • De nombreux pays d'Europe ne disposent toujours pas de bonnes informations sur l'endroit où vivent les personnes handicapées et si elles ont le choix et le contrôle de leur vie.

  • Il y a eu plus de changement dans les pays qui avaient reçu de l'argent de l'Union européenne. Cependant, dans de nombreux pays, il n'existait aucun plan pour aider davantage de personnes à vivre dans la communauté.

(1)Mansell, J., M. Knapp, J. Beadle-Brown, and J. Beecham. 2007. “Deinstitutionalisation and Community Living—Outcomes and Costs: Report of a European Study.” Vol 2: Main Report.University of Kent, Canterbury. UK